Практикум по культуре речевого общения. Ч.1. Гиляровская Т.В - 30 стр.

UptoLike

Lecture et compréhension du texte
2. Lisez le texte en entier, divisez-le en quatre parties et dites dans quel
ordre s'y présentent ces parties:
a) une longue aventure sociale et politique;
b) les synonymes de pauvreté;
c) les étapes qui vont mener à la création d'une protection sociale
obligatoire;
d) le patronat, les associations de bienfaisance et de secours, les églises se
partagent la protection et l'assistance sociales.
Interprétation et commentaire du texte
3. Dites quelle est la thèse de l’auteur? Quels sont les arguments cités par
l’auteur pour appuyer sa thèse?
4. Résumez le texte cohérent.
Texte 3
1. Le texte qui suit se compose de 3 paragraphes qui sont présentés en
désordre. Lisez chacun de ces paragraphes et reclassez ces paragraphes suivant
le plan ci-dessous:
a) l'œuvre humaine;
b) l’histoire de la Sécurité sociale;
c) les formes de l'assurance sociale.
2. Dites quel paragraphe résume l’information principale du texte,
justifiez votre choix.
Assurer la «sécurité du lendemain»
1. Déjà, en 1931, les lois sur les assurances sociales avaient été adoptées,
et couvraient les risques de la maladie, de la vieillesse, de l'invalidité et du
décès. Avec les ordonnances des 4 et 19 octobre 1945, la Sécurité sociale
obligatoire est créée pour tous les salariés. Elle repose sur le principe de la
répartition: sur une base de solidarité obligatoire et universelle, avec les
cotisations sociales (des prélèvements à la source des revenus, à la charge des
employeurs comme des employés), la Sécurité sociale fournit non seulement des
revenus de remplacement aux malades, mais aussi les soins de santé et certains
services sociaux. En 1946, une loi établit le principe d'une généralisation de la
Sécurité sociale à tous les Français, salariés ou non-salariés.
2. Depuis, des prestations sont fournies à l'assuré social sous la forme d'un
remboursement des soins médicaux et hospitaliers, des médicaments,
d'allocations familiales (calculées selon les revenus et le nombre d'enfants),
d'indemnités journalières de maladie, de maternité, de pensions ou de rentes
d'invalidité, d'accident de travail, de retraite ou de veuvage... Et, à partir de
30
                          Lecture et compréhension du texte

      2. Lisez le texte en entier, divisez-le en quatre parties et dites dans quel
ordre s'y présentent ces parties:
      a) une longue aventure sociale et politique;
      b) les synonymes de pauvreté;
      c) les étapes qui vont mener à la création d'une protection sociale
obligatoire;
      d) le patronat, les associations de bienfaisance et de secours, les églises se
partagent la protection et l'assistance sociales.

                         Interprétation et commentaire du texte

       3. Dites quelle est la thèse de l’auteur? Quels sont les arguments cités par
l’auteur pour appuyer sa thèse?
       4.    Résumez le texte cohérent.

                                      Texte 3

        1. Le texte qui suit se compose de 3 paragraphes qui sont présentés en
désordre. Lisez chacun de ces paragraphes et reclassez ces paragraphes suivant
le plan ci-dessous:
        a) l'œuvre humaine;
        b) l’histoire de la Sécurité sociale;
        c) les formes de l'assurance sociale.
        2. Dites quel paragraphe résume l’information principale du texte,
justifiez votre choix.
                            Assurer la «sécurité du lendemain»
       1. Déjà, en 1931, les lois sur les assurances sociales avaient été adoptées,
et couvraient les risques de la maladie, de la vieillesse, de l'invalidité et du
décès. Avec les ordonnances des 4 et 19 octobre 1945, la Sécurité sociale
obligatoire est créée pour tous les salariés. Elle repose sur le principe de la
répartition: sur une base de solidarité obligatoire et universelle, avec les
cotisations sociales (des prélèvements à la source des revenus, à la charge des
employeurs comme des employés), la Sécurité sociale fournit non seulement des
revenus de remplacement aux malades, mais aussi les soins de santé et certains
services sociaux. En 1946, une loi établit le principe d'une généralisation de la
Sécurité sociale à tous les Français, salariés ou non-salariés.
       2. Depuis, des prestations sont fournies à l'assuré social sous la forme d'un
remboursement des soins médicaux et hospitaliers, des médicaments,
d'allocations familiales (calculées selon les revenus et le nombre d'enfants),
d'indemnités journalières de maladie, de maternité, de pensions ou de rentes
d'invalidité, d'accident de travail, de retraite ou de veuvage... Et, à partir de
                                        30